Christophe Galtier en direction de l'Arabie Saoudite?

alt null
  • Publié : 6 juillet 2024 à 16:24
Alors qu'il est au Qatar, à la tête du club Al Duhail, depuis son départ du PSG durant l’été 2023, Christophe Galtier pourrait effectivement poursuivre sa carrière d'entraîneur vers l’Arabie Saoudite pour entraîner le club d’Al-Ittihad ou figure Karim Benzema...

 

Nommé entraîneur du Paris St-Germain durant l’été 2022 pour deux ans, Christophe Galtier n’aura fait que passé alors qu'il est resté qu'une seule saison sur le banc des Rouge & Bleu. 

Il aura payé ses éliminations en huitièmes de finale en Coupe de France et en Ligue des champions mais également son jeu peu flamboyant. Après son départ de Paris, il avait rebondi au Qatar, au sein du club d’Al Duhail

Mais selon les derniers nouvelles , il se dit que Galtier pourrait ne pas faire long feu dans son club actuel.

En effet, selon les informations du ''Parisien'', Al-Ittihad, club de Karim Benzema, N’Golo Kanté et Fabinho, ferait de l’ancien coach du PSG sa priorité pour remplacer un ancien joueur du club de la capitale, Marcelo Gallardo

Sous l’influence de l’attaquant français, le club saoudien a choisi de jeter son dévolu sur un technicien francophone, mettant en stand-by la piste menant à Stefano Pioli, l’ex-coach de l’AC Milan.

 Le club saoudien aurait effectivement d'ailleurs accéléré ces dernières heures dans ce dossier, en proposant un contrat de 36 millions d’euros sur trois ans à Christophe Galtier

Toujours selon le quotidien francilien, les discussions ont justement démarré:

Tandis que des discussions en très haut lieu ont démarré entre les dirigeants du fonds souverain soudain (PIF) et ceux de la ligue qatarienne mais également du président d’Al Duhail, l’actuel club de Galtier.

Déterminé à faire de Galtier son nouveau coach, Al-Ittihad serait même prêt à indemniser leurs homologues qatariens, avance le quotidien francilien. Ce dernier explique que l’ancien coach lillois, qui entretient d’excellentes relations avec ses dirigeants, ne partira pas au clash pour un départ.

Même s’il n’est pas du tout insensible au challenge qui lui a été offert ces dernières heures, il respectera tout de même l’avis de son président.