Galtier plus fragilisé que jamais, Zidane et Tuchel évoqués

alt null
  • Publié : 17 février 2023 à 15:22
  • Dernière modification : 24 octobre 2023 à 11:48
Sur la sellette après 3 défaites consécutives (série en cours), Christophe Galtier est sur un siège éjectable. Et si l'entraîneur du Paris SG ne parvenait pas à régler la mire dans les jours qui viennent, il pourrait être rapidement remplacé.

2-1 à Marseille en Coupe de France, 3-1 à Monaco en Ligue 1, 0-1 devant le Bayern Munich en Ligue des Champions, Paris est dans une mauvaise passe. Si le club de la capitale est toujours leader du Championnat et encore en lice pour une qualification pour les Quarts de Finale de C1, c'est le niveau de jeu très moyen de l'équipe qui inquiète au plus haut point.

 

Une “crise” qui dure

 

Si on prend souvent l'après-Coupe du monde comme point de départ, il faut être honnête et admettre qu'hormis un mois d'août plein de promesses, c'est toute la saison du Paris Saint-Germain qui est terne. Si le pouvoir individuel du trio Mbappé-Messi-Neymar a été l'arbre qui cacha la forêt durant les premiers mois de l'exercice, la baisse de régime actuelle des deux sud-américains met encore plus en lumière les lacunes franciliennes.

 

Apprécié de quelques cadres, notamment Neymar et Sergio Ramos, Christophe Galtier serait de moins en moins en odeur de sainteté avec la majorité de ses joueurs, qui lui reprocheraient notamment des séances d'entraînement pas assez intenses, et des schémas tactiques ne les mettant pas assez en valeur. Il est vrai que le PSG avait brillé l'été dernier avec le fameux 3-4-1-2, avant de passer à une défense à 4, afin de colmater certaines brèches à l'orée de la Champions League. Depuis, l'ancien technicien de St-Etienne a réessayé plusieurs formules. En vain.

 

Galtier en danger dès dimanche ?

 

Tout ceci, ajouté aux nombreuses défaites récentes (5 au total depuis fin décembre), commence d'ailleurs à agacer du côté de Doha. Si RMC révèle que le licenciement de l'ancien joueur de l'OM n'est pas à l'ordre du jour, Le Parisien ajoute qu'un 4ème revers de rang contre Lille dimanche pousserait l'Emir à songer sérieusement au départ de Galtier.

 

Changer de coach entre deux matchs couperets de Ligue des Champions ? Historiquement, cela a déjà porté ses fruits, comme le remplacement en 2012 d'André Villas-Boas par Roberto Di Matteo à Chelsea. Avec la sacro-sainte coupe aux grandes oreilles au bout du chemin. A Paris, ce ne serait pas un adjoint qui prendrait la place de Galtier, mais pourquoi pas Zinédine Zidane, rêve absolu du Cheikh Al-Thani et qui a déclaré il y a encore quelques heures qu'il était prêt à reprendre place sur un banc. Autre piste possible, celle menant à Thomas Tuchel, sans club depuis son limogeage de Chelsea début septembre et qui a laissé de bons souvenirs aux supporters parisiens (et pas que, à en croire RMC), en dépit d'une fin d'aventure en eau de boudin, à cause du conflit qui l'opposait à Leonardo.