La France déçoit encore face à la Pologne

alt null
  • Publié : 26 juin 2024 à 13:52
  • Dernière modification : 26 juin 2024 à 14:04
Minimaliste à souhait, l'Équipe de France n'a pu faire mieux que match nul contre la Pologne (1-1, 3e journée de l'Euro 2024). Les Bleus ne finissent ainsi que 2es de leur Groupe, derrière la surprenante Autriche.

Le marasme total. Alors qu'une réaction était attendue ce mardi face à un adversaire déjà éliminé de l'Euro 2024, la France a continué d'être déprimante. Les plus optimistes diront que les Bleus se procurent beaucoup d'occasions et n'encaissent que très peu de buts. Certes, mais le manque de justesse technique et de tranchant dans le dernier geste est retentissant.

 

Deschamps dans la continuité

La qualification déjà acquise avant la rencontre, Didier Deschamps avait pourtant maintenu un onze quasi-type. En effet, Antoine Griezmann, passé au travers de son début de compétition, et Marcus Thuram, très critiqué, étaient numériquement remplacés par Aurélien Tchouaméni et notre Bradley Barcola. Masqué, Kylian Mbappé faisait lui son retour et complétait un trio d'attaque 100% Luis Enrique (avec Ousmane Dembélé à droite, donc).

Et pourtant, ce fut toujours la même confiture. Malgré l'excellente première titularisation internationale de Barcola (très probablement le meilleur hexagonal sur la pelouse de Dortmund), les Tricolores ont de nouveau péché dans les transmissions. Et même quand ils ont multiplié les situations, la maladresse et un très bon Skorupski les ont empêché de trouver la faille.

 

Une histoire de penalties

Le tableau d'affichage fut finalement débloqué par l'intemrédiaire de Mbappé (56e, 1-0), qui transforma un penalty obtenu par un Dembélé qui a fait du Dembélé, à savoir percutant à souhait mais infiniment imprécis. Et alors que les Bleus auraient dû mener plus largement, ils se firent égaliser par un autre "coup de pied de réparation", cette fois exécuté par Robert Lewandowski (78e, 1-1). Séquence marquée par l'avantage arbitral donné au tireur catalan, qui eut le droit de marquer plusieurs temps d'arrêt dans sa course d'élan, quand l'infortuné Mike Maignan fut contraint à refaire face au tireur, sous prêtexte d'avoir eu les deux pieds décollés de sa ligne au moment de son arrêt initial.

Randal Kolo Muani est entré en jeu à cinq minutes de la fin (à la place de Dembélé), sans rien pouvoir apporter de plus. 2e du Groupe D derrière une Autriche tombeuse de Pays-Bas (2-3) également qualifiés en tant que meilleurs 3es, l'Équipe de France attend désormais son adversaire en 8es de Finale. Mais quelle que soit son identité, les hommes de Didier Deschamps devront absolument montrer autre chose pour aller plus loin dans le tournoi allemand.