Cover LDC : Les potentiels adversaires du PSG en 8èmes

LDC : Les potentiels adversaires du PSG en 8èmes

Dossiers / / par K-A-M
Qualifiés à la 2ème place de la Poule H, les Parisiens retrouveront un 1er de groupe en 8èmes de Finale de la Ligue des Champions. Quel est le meilleur tirage ? Le pire possible ? Inventaire des forces en présence.

A l'issue d'un scénario improbable (voir article), le Paris Saint-Germain a fini 2ème de son groupe derrière le Benfica Lisbonne, en dépit de son succès sur le terrain de la Juventus Turin (1-2).
Le tirage au sort ayant lieu ce lundi 7 novembre à 12h, voyons quels adversaires les Parisiens pourraient rencontrer.

 

Real Madrid, Manchester City, Bayern Munich : les monstres

 

L'adage dit que pour être sacré, il faut pouvoir battre tout le monde. Néanmoins, il serait prétentieux de dire que tirer l'un de ces 3 mastodontes européens serait un cadeau. En effet, dans l'histoire récente du Paris SG, toutes les confrontations à élimination directe contre le Real, City et le Bayern se sont soldées sur des échecs. Toutes sauf une, contre les Munichois en 2021, en Quarts de Finale (victoire 2-3 à l'aller en Bavière, défaite 0-1 au retour au Parc des Princes).

 

En-dehors de cette performance, les crus 2022 (Real en 8èmes), 2021 (City en Demies), 2020 (Bayern en Finale), 2018 (Real en 8èmes) et 2016 (City en demies) ont été les théâtres de désillusions pour les Rouge et Bleu.
Qui plus est, les trois équipes sont actuellement en très grande forme, les Merengue surfant sur leur 14ème victoire dans la compétition en mai dernier, les Cityzens toujours aussi impériaux et armés d'un cyborg nommé Haaland, et les Munichois qui ont retrouvé leur rythme de croisière après un début de saison en mode diesel, ponctué par un nouveau 6/6 en phase de poules alors qu'ils étaient dans le “groupe de la mort” avec l'Inter Milan et le FC Barcelone.

 

Chelsea, Naples : les inconnues

 

Autant être clair de suite, le SSC Napoli réalise un début de saison démentiel à tout point de vue. En tête de leur groupe devant Liverpool, en tête de Serie A, et pratiquant un football spectaculaire, les hommes de Luciano Spalletti méritent toute l'admiration qu'ils génèrent en cet automne. Mais les supporters napolitains le reconnaissent eux-mêmes, des débuts de saison canon n'ont jamais été la garantie d'un printemps radieux. Avec un effectif qui n'est pas celui des 3 grosses écuries nommées précédemment, il faudra voir dans quel état de forme arrivent les Gli Azzurri.

 

En ce qui concerne les Londoniens, il n'est peut-être pas utile de s'éterniser. Les Blues ayant, il est vrai, la tendance d'être capables du meilleur comme du pire. Vainqueur final quand on s'y attendait le moins (2012 et 2021), le club anglais peut aussi décevoir dans les grandes largesses. Wait and see.

 

Tottenham, Porto : ne soyons pas si modestes

 

S'il ne faut jamais prendre un adversaire de haut, à plus forte raison quand on a vécu certaines de nos campagnes, il serait de mauvaise foi de concéder que Paris ne serait pas favori face à ces deux adversaires.
3èmes de Premier League et leaders du groupe où se trouvait notamment Marseille, les Spurs pratiquent un football minimaliste et ne font pas figure d'épouvantail sur le tableau.

 

Enfin, les Dragoes qui sont une vraie équipe de Ligue des Champions. Mais là aussi, avec un effectif pillé chaque été et un début d'exercice plutôt compliqué (3ème de Liga Nos), la formation entrainée par Sérgio Conçeicao n'est pas censée représenter un vrai danger pour les partenaires de Lionel Messi.

Toute l'actualité

Transferts
Actu
Transferts
Ligue 1
Ligue 1
Actu
Ligue 1
Transferts
Ligue 1
Transferts