Le PSG enfonce Lyon dans la crise

alt null
  • Publié : 5 septembre 2023 à 12:13
  • Dernière modification : 24 octobre 2023 à 11:49
En balade au Groupama Stadium, le Paris Saint-Germain a balayé l'Olympique Lyonnais (1-4, 4e Journée de L1). Kylian Mbappé a inscrit un doublé.

Paris est définitivement lancé. Après deux matchs pour trouver ses marques dans l'univers Luis Enrique (0-0 VS Lorient, 1-1 @ Toulouse), le PSG 2023-2024 avait régalé la semaine passée face à Lens (3-1). Contre Lyon ce dimanche, et même si il reste encore quelques points à améliorer (voir ci-dessous), la machine a continué sa spectaculaire mise en route en écrasant l'OL chez lui.

 

La rencontre démarra sur les chapeaux de roues. Toujours aussi rayonnant, Manuel Ugarte obtint vite un penalty en subtilisant très haut un ballon destiné à Corentin Tolisso. Kylian Mbappé se chargea de la sanction (4e, 0-1). Malgré cette ouverture du score éclair, les Rhodaniens n'ont pas refusé le jeu et ont montré de très belles choses, loin de ce qu'on peut imaginer d'une équipe désormais lanterne rouge du Championnat.

 

D'ailleurs, sans un tacle salvateur de Marquinhos (7e) ou les nombreux arrêts de Donnarumma -qui brillera davantage en deuxième mi-temps-, les locaux auraient pu égaliser voire davantage. Mais c'est toute la différence entre une équipe en plein doute et une autre qui monte en puissance. Enchaînant les flèches empoisonnées, les Rouge et Bleu ont martyrisé leur hôte à chaque offensive, maximisant ainsi chaque opportunité.

 

A l'arrivée, un score de 0-4 à la mi-temps. Avec un doublé de l'inévitable Mbappé, mais aussi un but et une passe décisive pour Marco Asensio. Reconduit sur le front de l'attaque en l'absence de Randal Kolo Muani et le tout juste retour de Gonçalo Ramos, le polyvalent espagnol a de nouveau été très performant, faisant étalage de toute son intelligence, comme sur cette feinte de corps qui permit à Hakimi de trouver la barre (32e ; ce qui aurait fait 0-5 à la pause...).

 

Le second acte fut plus "compliqué" pour les nôtres. Si un relâchement était explicable vue l'ampleur de la marque, il a également permis de mettre en lumière les axes qu'il reste à travailler pour les ouailles d'un Luis Enrique toujours en quête de plus d'exigences. Notamment la constance à tenir sur 90 minutes et la surveillance des espaces laissés derrière. Nuamah en a profité pour montrer l'étendue de son talent, tandis que Donnarumma a continué de préserver le clean sheet...jusqu'au penalty de Tolisso sur lequel l'Italien ne pouvait rien faire (74e, 1-4).

 

On notera également les premières apparitions sous les couleurs franciliennes de Cher Ndour (85e, pour Zaïre-Emery) et Bradley Barcola (76e, pour Dembélé). Disputant ses premières minutes parisiennes sur le terrain de son club formateur a dû être une expérience particulière pour le joueur qui a fêté ses 21 ans la veille. Alors que certains de ses anciens partenaires le "checkaient", l'international espoirs a été conspué et même insulté pendant la quasi-totalité des dernières minutes.

 

Prochain rendez-vous pour le Paris SG, après la trêve internationale, face à Nice (5e Journée de Ligue 1).