Luis Enrique : "Il faut être heureux dans ce club"

alt null
  • Publié : 5 juillet 2023 à 23:58
  • Dernière modification : 24 octobre 2023 à 11:48
Retour sur les meilleurs moments de la Conférence de Presse de présentation de Luis Enrique.

Ses premiers mots en français :

 

"Tout d'abord, je veux remercier le club, le propriétaire, le président et le directeur sportif pour leur confiance en moi. Je suis ravi d'être ici et j'espère pouvoir rendre cette confiance avec des trophées. Je ne parle pas français mais j'ai commencé à l'étudier" .

 

Sur le style de jeu :

 

“L'identité offensive, c'est non négociable. Si on ne pense pas qu'on peut jouer de manière offensive, on ne vient pas. C'est ma philosophie. Il faut s'adapter aux joueurs quand on est entraîneur évidemment. Mon travail en tant qu'entraîneur, c'est de tirer le meilleur des joueurs individuellement et collectivement. Je peux vous garantir qu'on jouera en tant qu'équipe, c'est ma première mission en tant qu'entraîneur et je suis sûr qu'ils aimeront jouer comme cela”.

 

Sur son management :

 

“C'est comme je vis au quotidien. Du fait de mon expérience en tant que joueur au Barca et au Real, j'ai entraîné de grands clubs, j'ai été pendant trois ans dans un vestiaire avec énormément de stars à Barcelone. Je me sens bien avec les joueurs, qui sont égoïstes et intelligents. S'ils sentent que tu es là pour les aider, ils te suivent. L'essentiel est de leur donner une scène sur laquelle ils peuvent donner le meilleur d'eux-mêmes. Il faut être heureux d'être dans ce club et chercher des titres, c'est l'objectif”.

 

Sur le fait de retravailler avec Neymar :

 

“Je n'ai pas encore parlé à Neymar, mais seulement avec Presnel Kimpembe, Nordi Mukiele et Nuno Mendes, qui étaient au centre d'entraînement. On aura bientôt la chance de se connaître. Pour Neymar, c'est le genre de chose que j'adorerais vous dire mais ça fait partie des infos internes. Je dois parler aux joueurs d'abord. J'aime ne pas imposer les choses. Evidemment, je dois prendre des décisions mais je veux qu'elles soient prises dans le consensus, voir comment ils s'entraînent, comment ils se comportent, les voir en tête à tête. C'est un effectif de haut niveau. Il y aura des changements, c'est sûr, c'est une nouvelle ère, avec un style très clair. On va essayer de rester attaché à ce style offensif qui plaira beaucoup aux supporters. On veut qu'ils prennent du plaisir à voir jouer l'équipe”.

 

Sur la place des jeunes :

 

“Le PSG a un centre de formation et a beaucoup investi chez les jeunes qui ont beaucoup de chances. Je fais confiance aux jeunes. Je ne les connais pas tous. Mais j'ai très envie de voir ces joueurs jouer, je les invite à avoir une ambition démesurée parce que j'adore ça et j'aime leur donner leur chance”.

 

Sur le mercato :

 

“Il y a des joueurs en fin de contrat qui sont partis avant même que je ne parle avec le club. Depuis le début des négociations, on travaille main dans la main. Une personne du niveau de Luis Campos qui gère et qui négocie, c'est une bonne chose. On travaille dans le consensus entre les trois parties. Ce serait ridicule qu'un des trois travaille seul. On veut tous faire une grande équipe. Je comprends la difficulté en tant qu'entraîneur mais je fais confiance au club, un club qui veut gagner, il n'y a qu'à voir les installations, les investissements au fil des ans. Je pense être le bon entraîneur pour le projet. Je pense qu'on doit travailler main dans la main. On aura des succès et des échecs au mercato. Dans un club aussi grand que le PSG, c'est dur pour certains joueurs de s'adapter. Mais je n'ai que du positif à dire depuis que je suis arrivé”.

 

Sur ses relations avec la presse :

 

“Tout va bien se passer parce que je ne comprends rien du tout (rires). Je n'ai pas été très bon sur ces mots en français (cf début de l'article). J'ai appris par cœur, ma femme parle français, elle a été mon professeur et je la remercie pour ses efforts. Pour la presse, on va s'amuser. C'est toujours comme ça que j'ai vu les choses, s'amuser dans le respect. Je comprends les intérêts de votre profession, vous devez communiquer, faire passer l'information aux gens. Et vous devez comprendre qu'il y a beaucoup d'infos que je garde pour mes joueurs en privé. Mon travail n'est pas de parler n'importe où. Ça va bien se passer. Je me trompe peut-être, mais c'est ce que je veux”.