Paris, si près si loin

alt null
  • Publié : 15 février 2023 à 04:43
  • Dernière modification : 24 octobre 2023 à 11:48
Dominé pendant plus d'une heure au Parc des Princes par le Bayern Munich en 8ème de Finale Aller de la Ligue des Champions, le PSG a ensuite sorti les crocs lors des 20 dernières minutes. Insuffisant pour égaliser (0-1).

Rageant et logique à la fois. Tels sont les qualificatifs qui siéent le mieux l'issue de la rencontre du soir. Positionnés dans un 4-4-2 à plat, dans lequel Zaïre-Emery et Soler avaient la charge de bloquer les côtés, les Parisiens ont d'entrée affiché leur intention de bien défendre avant tout.

 

Raillés à juste titre pour leur manque d'implication depuis le retour de la Coupe du monde, les hommes de Christophe Galtier se sont cette fois montrés très concernés, l'enjeu d'un 8ème de Finale de Champions League face au Bayern Munich aidant. Néanmoins, les locaux n'ont quasiment pas vu la lumière du jour en première mi-temps, ne devant leur salut qu'à un FC Hollywood lui non plus pas au top de sa forme pour conclure, et à un Donnarumma vigilant (43e).

 

Le début du second acte a finalement matérialisé la domination territoriale bavaroise, avec l'ouverture du score de Kingsley Coman. Sur un centre de Davies dont la trajectoire a très mal été négociée par Nuno Mendes, l'international français a pu reprendre de volée, à ras de terre. Epoustouflant depuis quelques matchs, Gigio Donnarumma n'a cette fois pas été décisif, le ballon passant sous ses bras (53e, 0-1). Déjà seul buteur de la Finale de Ligue des Champions en 2020, le Titi a choisi de ne pas célébrer sa réalisation, par respect pour son club formateur.

 

C'est alors que la partie s'apprêta à changer de physionomie. De retour de blessure plus vite que prévu, Kylian Mbappé a fait son entrée peu avant l'heure de jeu (57e, pour Soler). L'apparition du Bondynois a apporté de la profondeur aux contres parisiens, à tel point qu'elle a poussé Julian Nagelsmann à permuter ses défenseurs centraux, Upamecano étant alors en charge de contenir son compatriote.

 

Après un dernier temps fort du Bayern, par l'intermédiaire d'un autre ancien parisien en la personne de Choupo-Moting (61e, 63e sur le poteau), le momentum changea complètement. Déjà auteur d'un but logiquement refusé pour une position de hors-jeu (73e), Mbappé remit ça à la 82e, concluant un centre au cordeau de Nuno Mendes (82e). Mais là encore, le “tor” fut annulé pour une position illicite du latéral portugais au départ de l'action.

 

Paris n'en démordit pas et continua de pilonner le but allemand. Mais que ce soit Messi ou Vitinha, les Rouge et Bleu sont respectivement tombés sur un pied bavarois (en l'occurrence celui de Pavard) ou un solide Sommer. A propos de Benjamin Pavard, le défenseur central tricolore a été exclu en toute fin de rencontre, pour un second avertissement suite à un gros tacle sur Lionel Messi (90e+1).

 

Si le PSG n'a pas pris l'eau, il faudra toutefois montrer autre chose le 8 Mars à l'Allianz Arena pour espérer renverser la situation et ainsi se hisser en Quarts de Finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes.