Supporter giflé par Neymar, enquête ouverte pour harcèlement moral

alt null
  • Publié : 22 décembre 2022 à 14:18
  • Dernière modification : 24 octobre 2023 à 11:48
Le Parquet de Paris a entamé une enquête préliminaire quant au harcèlement moral prétendument subi par le supporter rennais giflé par Neymar en 2019.

27 avril 2019, le PSG vient de perdre la Finale de la Coupe de France face au Stade Rennais (2-2, 6-5 t-a-b). Pris à partie par un supporter breton, Neymar craque et lui assène une gifle. Quelques mois plus tard, le dénommé Nelson voit son identité révélée sur les réseaux sociaux, et se retrouve ainsi injurié, que ce soit sur Twitter ou dans la rue.

 

Puis, en octobre dernier, Mediapart révèle qu'il existerait une armée numérique secrète, soudoyée par le Paris Saint-Germain, afin de mener des raids vengeurs contre les plus gros détracteurs du club. C'est cet élément qui a poussé Nelson a porté plainte pour harcèlement moral.

 

Les motifs de la plainte étaient les suivants : “Collecte de données à caractère personnel par moyen frauduleux ou déloyal”, “violation du secret professionnel”, “violences psychologiques en réunion sur une victime” et “harcèlement moral”.

 

“Consécutivement à la divulgation de son identité, il était interpellé dans la rue, la clientèle de son restaurant baissait, des personnes passaient devant son domicile et le menaçaient”, précise également le contenu de la plainte.

 

Des éléments successifs qui ont donc poussé le Parquet de Paris a ouvrir une enquête pour harcèlement moral à l'encontre du fan breton. Pour rappel, Neymar avait à l'époque des faits écopé d'un rappel à la loi.