Vitinha et Enrique particulièrement heureux de la réaction des joueurs

alt null
  • Publié : 18 mars 2024 à 03:50
  • Dernière modification : 18 mars 2024 à 03:51
Paris s'est solidement imposé 6-2 à Montpellier avec un triplé de Kylian Mbappé.

 

 

 

Le milieu portugais Vitinha et le coach espagnol Luis Enrique sont revenus sur la prestation des joueurs parisiens:

 

 

 Oui c'était une belle soirée pour nous, on a fait un grand match, on a gagné 6-2. C'est un bon résultat. Ça montre notre supériorité, notre qualité. C'est dommage que nous ayons pris deux buts. Mais il faut souligner la réaction que nous avons eu. Parce que ce n'est pas facile de jouer à l'extérieur et d'encaisser deux buts, d'avoir cette réaction, et c'est ce qu'on a montré. Oui c'est important de marquer, je l'ai fait déjà avant, mais c'est aussi important de prendre l'initiative de frapper. Je sais que j'ai une bonne frappe, je tire bien, il faut tirer plus. Je suis heureux d'avoir marqué, il faut continuer parce que sinon ça ne vaut rien.

 

Pour Luis Enrique, il était très important de bien répondre et de surtout de bien se reprendre en 2è mi-temps surtout après la fin de 1ère mi=temps difficile et un peu brouillone des joueurs Rouge et Bleu: 

 

 

Sans aucun doute, c’était une grande soirée. Je pense que nous avons très bien commencé le match, de manière très sérieuse et nous avons pris l'avantage très rapidement. Nous avons été un peu négligents en défense et nous avons laissé trop de transitions à l'adversaire, et ils sont revenus dans le match. En deuxième mi-temps, nous avons fait ce que nous avions fait en première : nous avons démarré sur un bon rythme, nous avons repris l'avantage et je pense que nous avons été supérieurs.

 

 

Également questionné à savoir si le club avait fait une bonne opération en championnat , Lucho a mentionné que selon lui il était important de réaliser cela: 

 

 

La bonne opération en championnat ? C’est merveilleux, parfait. C'est ce que nous recherchions. Nous savions avant le match que si nous parvenions à gagner, nous aurions 12 points de plus que notre dauphin. Cela signifie quatre matches. Il en reste huit. Nous voulons vraiment fêter le titre le plus tôt possible et penser à être compétitifs dans toutes les compétitions qu'il nous reste à jouer.